Manager un zlatan en entrepriseA l’Euro de football comme en entreprise, on croise nombre de personnalités surprenantes. Les managers, à la tête de leurs équipes, doivent composer avec les différents profils de joueurs (ou de collaborateurs), mais il n’est pas toujours facile de trouver le bon ton pour chacun d’entre eux. Le manager doit différencier son approche pour tirer le meilleur des uns et des autres tout en préservant voire en bonifiant le collectif.

Pour le site internet 7×7, nous nous sommes amusés à comparer des joueurs avec des profils de collaborateurs, pour identifier le rôle que doit jouer le manager au quotidien.

 

1er profil : Le surdoué

Si vous possédez l’équivalent d’un Anthony Martial dans votre équipe, qui réussit tout tout de suite avant tout le monde, profitez de ce qu’il apporte et donnez-lui un cadre pour qu’il continue de grandir.

Le risque : qu’il se repose sur ses lauriers et cesse de grandir

 

2ème profil : Le talentueux… pas assez travailleur

Il a le talent, il a les titres, il peut faire des exploits à lui tout seul, mais on a toujours le même sentiment : « il en a encore sous le pied ».  Les débriefings des matchs de Paul Pogba se suivent et se ressemblent. Pour tirer le meilleur parti de ces profils en entreprise, pas de doute, il faut passer du temps avec (derrière) eux. Au moindre relâchement du management suivra inexorablement le relâchement du collaborateur.

Le risque : qu’il se détourne de ses objectifs majeurs

 

3ème profil : la révélation

Pas question de tirer la couverture à lui. Si N’Golo Kanté a attiré la lumière cette année et s’est glissé en équipe de France, c’est avant tout au collectif de Leicester qu’il le doit. Si vous souhaitez profiter d’un talent dans votre équipe qui était auparavant le rouage d’un collectif fort, assurez-vous d’être clair, et discutez avec lui de ce que vous attendez de sa part, sans lui mettre la pression sur les résultats collectifs précédents. Il peut remplir son job, mais pas remplacer tous les autres membres de sa précédente équipe.

Le risque : qu’il se mette trop de pression et qu’il sur joue

 

4ème profil : la star ultime

Cristiano Ronaldo, Zlatan, difficile d’exister autour d’eux si vous ne vous mettez pas à leur service… Mais bon, ils font gagner des matchs à eux seuls, alors… Alors dans l’entreprise, si votre équipe dépend d’un talent hors norme, mettez-le dans les meilleures conditions, mais assurez-vous que le contrat soit clair : il a des avantages tant qu’il porte les équipes sur ses épaules.

Le risque : que le talent des autres membres de l’équipe ne puisse pas s’exprimer

 

Si vous souhaitez découvrir les autres profils dans le détail, vous pouvez découvrir l’intégralité de l’article en cliquant ici.